Topic-icon Nouvel essaie d'une moto

Plus d'informations
24 Mai 2018 12:57 #191765 par briconaute
Chacun l'aura compris ma Z900RS me comble , Souplesse , couple , tenue de route , freinage , accélération , vitesse de pointe , euh ,,,non,,,pas vitesse de pointe , il n'y a pas le droit ,,,en attendant qu'il y ait encore moins le droit,,,
Donc la superlative porte bien son pseudo , elle l'est,

Mais vous savez ce que c'est , Nous avons chacun notre pré d'herbe verte
C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons. . .
pas vrai Arthur ?,,,
Mais que dire du trou de verdure du voisin ,? Plus gras , plus tendre , plus vert , on ne peut s'empêcher d'aller y voir,,,pour voir,,,
Alors en rentrant du rasso , j'ai testé pour vous une nouvelle moto ,
Plus spartiate , plus lourde , plus ronde aussi quand on y regarde de près et il faut bien le dire plus brute de décoffrage malgré ses moindres chevaux et ses Newton mètres en retrait par rapport à la RS,
Tout d'abord , ce qui frappe , c'est le poids sur la roue avant, Même à l'arrêt il semble que la roue choisisse d'enfourner toute seule et à peine en mouvement vers l'avant , la direction vous entraine vers les butées, Le poids également vous entraine , mais vers le sol cette fois et d'entrée de jeu je sais qu'il y aura lutte entre elle et moi pour faire respecter la force centrifuge et contrarier la force gravitationnelle , Dis comme cela, ça peut paraitre savant , mais si je vous dis que la conséquence de cette non lutte pourrait être que je me foute la gueule par terre aux premiers tours de roues , là je crois que tout le monde a compris l'enjeu ,
Starter.Contact. Le moteur ne rechigne pas et démarre sans coup férir , Si l'essaie était comparatif , je dirais que ça fait un partout , Mais ici foin de comparaison , on est dans l'absolu et abandonnons donc l'idée du relatif , Z900RS versus ???,,, ce n'est pas mon propos,
Donc la voila qui ronronne de façon gutturale; le quatre en un donne la première indication de son souffle : elle a du coffre, de la phéromone auditive , de quoi faire se pâmer les âmes sensibles , comme un chanteur de Belcanto .Après la direction et le poids , la troisième confrontation entre elle et moi se situe à la commande d'embrayage , pourtant hydraulique , J'ai la sensation de m'écraser les phalanges contre la poignée et si je ne m'étais exercé les doigts en ouvrant des bouteilles tout le week end de la Pentecôte , je ne sais si j'aurais pu enclencher la première , C'est pourtant chose faite et les premiers tours de roue me confirment la première impression : l'avant pèse une tonne et il convient d'être vigilant à conserver la roue avant en ligne de la roue arrière , tout le poids semblant s'être réfugié là , un peu façon ,,,Solex, Tout sur l'avant,
Le moteur froid m'incite à la modération et c'est donc vers deux mille cinq cents tours que j'accroche la seconde ,
Oui , j'accroche la seconde : le passage semble devoir être imposé dans un léger craquement, mais le passage est toutefois accepté et le verrouillage bien présent , A nouveau deux mille cinq cents tours et cette fois la troisième passe sans réticence, la commande de starter ayant été définitivement rabaissée,
Mais déjà la première intersection avec un stop sifflé contre moi , Je freine,,,enfin je ralentis , alors j'enfonce la commande de frein plus loin , bien plus loin ; là je freine.
De nouveau première , crac, deuxième, zip trois , zip quatre , zip cinq , La moto cruise gentiment sur l'asphalte lisse, Cinquième , trois mille tours , quatre vingt kilomètres heures , première courbe à droite , inclinaison idoine, La roue avant s'engage dans la courbe bien au delà du nécessaire , Il me faut la contrarier par une forte poussée sur le coté droit du guidon pour lui intimer l'ordre de rentrer dans le rang , L'échange est musclé alors que nous n'en sommes qu'à la période de chauffe , Mais , comme à contre cœur , elle s'exécute , Un point pour moi.
La température est estivale et l'huile ne tarde pas à être en état d'accompagner le coté joueur de ce moteur qui semble accepter la charge qu'on lui demande , Passé les trois mille tour la moto s'ébroue joyeusement et libère ses chevaux bien synchronisés les uns aux autres , pas de trou dans les rangs, c'est groupés qu'ils sortent de l'écurie et qu'ils se déploient joyeusement au fur et à mesure de ma demande . La route est devenue sinueuse et que ce soit à gauche ou à droite , il me faut incessamment corriger l'obsession de cette moto à vouloir tourner plus vite qu'à son tour, Pencher , pousser , pencher , pousser, Les genoux serrés contre le réservoir annoncent les degrés à prendre , les poignets verrouillés sur les poignées interdisent à la roue de tourner , seul l'angle donné à la machine doit assurer la force centripète qui la fera tourner , sinon ce sera talus à l'intérieur de la courbe à coup sûr, Il suffit de le savoir en quelque sorte , et il suffit d'avoir les bras pour aboutir, La règle est désormais claire , C'est un mano a mano permanent et la joute ne manque pas de sel, La selle , elle, est confortable , moelleuse, enrobée pour de la longue route sans être perturbé par une histoire de fesses, vous savez ce que c'est les vieux , c'est sensible à ces choses là , toujours prompts à s'émouvoir . Il reste que les freins continuent de ralentir la moto sans volonté démesurée d'aller au delà, Il faudra donc savoir anticiper pour pouvoir poursuivre la route ailleurs qu'au tapis ou dans l'attache cinq points d'un tracteur agricole , A bon entendeur , salut,
Malgré tout , le rythme s'est accéléré et c'est vers les cinq mille tours que la vitesse de croisière est atteinte , Cent vingt sur la petite route qui m'emmène vers Treffendel , Le moteur répond joyeusement à toutes mes sollicitations , Les accélérations sont compactes et franches , les rétrogradages et les gradages se font en souplesse et le plaisir d'avoir à se bagarrer avec la machine pour qu'elle s'inscrive où elle le doit être est une bénédiction , Cette moto est belle , attachante , entière et efficace si on sait lui parler , parfois doucement , parfois franchement, parfois même violemment , Ça ressemble étrangement à de la passion amoureuse , et moi , la passion amoureuse , j'adore , Il faut être sacrément privilégié pour pouvoir la vivre , et j'ai le sentiment de l'être totalement , à plus d'un titre.
Alors je vous le dis franchement , il est hors de question que je sacrifie quoique ce soit de cette passion , comme de tout autre , et je vous le dis ici droit dans les yeux , vous reverrez ma Zéphyr 1100 à bien d'autres balades régionales et rassos nationaux . Elle est tout simplement , exceptionnelle!

MAL NOMMER LES CHOSES, C'EST AJOUTER A LA DOULEUR DU MONDE.
NE PAS LES NOMMER, C'EST NIER NOTRE HUMANITE .
ALBERT CAMUS - ( ...alors que dire des gens...ndle)

Z900 RS de 2018 - Zéphyr 1100 de 92 - 400 S3 de 74 - KZ 400 Bi de 80 - KZ 1000J de 81 - Honda 125 XR de 81 - Sansoupap 175 de 1927
briconaute a créé le sujet : Nouvel essaie d'une moto

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
24 Mai 2018 15:59 - 24 Mai 2018 17:32 #191775 par ZephyrOliv
Arfff !
On dirait un homme d'âge mûr qu'en aurait eu marre de sa bergère, parce qu'une petite jeune est passée par là, sous ses yeux, et qu'elle lui a fait un peu de gringue pour arriver à ses fins
Et tout de bandaison renaissante qu'il est, le vieil homme a profité de la jeunette pour goûter des plaisirs nouveaux
Lui qui croyait tout connaître des sensualités charnelles du fessier motard s'en est trouvé ragaillardi, au point d'oublier quelques temps celle qui fut sienne, aimante, volontaire et attentionnée.
Et ce qui doit arriver arrive, reconnaissant les vertus, non empreintes de défauts qu'il aime en fait, de sa compagne légitime, il constate que la jeunette n'est que poudre aux yeux. Dans dix ans, elle paraîtra fade au vieil homme, alors que madame sera toujours aux petits soins pour lui.
L'infidèle aura renforcé son amour en se trompant de voie, madame lui pardonnera ce pas de côté.
La jeunette trouvera d'autres partenaires de jeu, ceux qui n'ont jamais connu le bonheur de piloter une moto de caractère et ne sauront jamais l'ivresse engendrée par le zéphyr sur les lèvres, qui emplit les narines et les poumons de cette jouissance particulière de posséder une moto extraordinaire.
Pourquoi est-elle extraordinaire cette moto ? Je n'en sais rien, mais elle a ce petit quelque chose en plus qui rassemble ses adeptes autour d'une saine amitié.
Revends moi cette pécheresse, Brico, tant que certains en veulent encore (et après avoir nettoyé tes pots déjà rouillés)
Je suis prêt à tenir un pari, celui que certains nouveaux membres du ZC, venus vers nous en ne connaissant que la jeunette, en profitent quelques temps avant de se pencher sérieusement sur l'acquisition d'une "vraie" zéphyr"

Amicalement, en toute zéphyrianité auvergnate, honnête et sans chichis

Je roule avec une 1100 Zéphyr, une W800 et un Vmax, que des motos d'homme, rien à voir avec ces saloperies de japonaises
Fichier attaché :
ZephyrOliv a répondu au sujet : Nouvel essaie d'une moto

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
24 Mai 2018 18:53 - 24 Mai 2018 19:16 #191789 par briconaute
La métaphore est osée et l'art est difficile . Il faudrait un recueil complet pour fouiller chaque recoin d'une telle histoire et le parallèle volerait bien vite en éclat si l'histoire devait s'arrêter là . Maupassant aurait érigé douze volumes sur une tel récit plutôt qu'une trop courte nouvelle pour la presse people .Mais personne n'est Maupassant.
Que dire de cette nouvelle RS qui ne prendra jamais la place d'une Zeph11. Que dire des sentiments de cette 11 voyant entrer dans son espace vital une RS nouvelle . Que dire de cette RS qui a sa vie de jeune moto aboutie à vivre . Que dire du pilote qui veut tout autant le bonheur d'être avec l'une qu'avec l'autre . Penser que la vie est écrite et que rien ne peut plus la faire dévier de son cours est un manque de savoir vivre . Penser qu'il y a un ordre immanent des choses qui remettrait dans un droit chemin subjectif un sentier tortueux de belle randonnée est une vision de l'esprit germée dans l'esprit sclérosé d'un homme sec qui ne veut voir dans cette histoire qu'un attentat à une ligne figée qui n'appelle aucun progrès car le progrès , c'est le désordre .
Il y a en chaque chose une chose et son contraire et apprécie une chose et son contraire c'est l'assurance de rien rater du bonheur qui se présente .
La Zéph11 est irremplaçable et le bonheur que procure la RS n'est ni en opposition , ni en compétition avec celui-ci . Seulement différent et complémentaire , donc radieux.
Pour autant que la 11 ne somatise pas sur l’immixtion de la RS dans son espace vital et que la RS ne s'oppose pas à ce que la 11 reçoive toutes les attentions et les soins que l'amour qu'on lui porte réclame à juste titre , je ne vois pas de raison de renvoyer vers d'autres cieux une RS qui fait connaitre autre chose que ce qu'on savait déjà . La véritable histoire n'est pas de savoir si cette RS est plus jeune que cette onze , mais bien de savoir s'il est possible d'être heureux entre ces deux beautés sans les frustrer ni l'une ni l'autre en leur reconnaissant leurs vertus réciproques et en ne cherchant jamais à comparer l'incomparable .Dans d'autres nouvelles on aurait trouvé un vieillard amoureux d'un V Max et d'une Zéphyr sans que se pose cette question de l'âge des belles . Quand on choisit bien , chacune est unique et digne d'intérêt respectueux .
C'est un simple pitch qu'aurait pu écrire un auteur de roman afin de justifier à son éditeur une avance sur recettes . Le roman ferait mille deux cents pages et sans préjuger de la fin tout le monde vivrait heureux avec tout le monde dans le respect des désirs et des douleurs de chacun.
Vraiment quand l'une est superlative et l'autre exceptionnelle que peut on dire d'autre qu'il y a un bonheur absolu à redécouvrir les qualités et les défauts de l'une puis de l'autre .Mais dans cette histoire le pilote sait , lui qu'il ne veut rien oublier ni de l'une , ni de l'autre .
Le bonheur n'est pas un boulet que l'on traine mais une plume qui vole au vent.
Et toc !

MAL NOMMER LES CHOSES, C'EST AJOUTER A LA DOULEUR DU MONDE.
NE PAS LES NOMMER, C'EST NIER NOTRE HUMANITE .
ALBERT CAMUS - ( ...alors que dire des gens...ndle)

Z900 RS de 2018 - Zéphyr 1100 de 92 - 400 S3 de 74 - KZ 400 Bi de 80 - KZ 1000J de 81 - Honda 125 XR de 81 - Sansoupap 175 de 1927
briconaute a répondu au sujet : Nouvel essaie d'une moto

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Mai 2018 10:21 #191815 par jeff38
Bien dit ! !!
jeff38 a répondu au sujet : Nouvel essaie d'une moto

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Mai 2018 11:18 #191819 par ZephyrOliv
Je me vois forcer de m'incliner devant tant d'amour
J'ai moi-même quelques maîtresses toujours partantes pour une chevauchée fantastique.
L'important au fond, n'est pas tant la monture que le motard, la motarde qui se trouve aux commandes.

Reste que la zéphyr a cette capacité de fédérer autour d'une camaraderie spontanée, d'un état d'esprit zéphyrien, quelques ouailles qui aiment à échanger et se retrouver.
Alors, que les possesseurs de 900 zéphyr, alias zedeneufcenerresse, soient les bienvenus, ceux qui nous ont rejoint au rasso prouvent que l'esprit zéphyrien n'est pas lié à la monture chevauchée.

Et merci Brico, de nous prouver que l'achat de l'une ne supprime pas l'intérêt de l'autre.

Tiens, cet aprem, je sors le Vmax, y a un petit moment que nous n'avons pas communié, et demain, je reprends la Zéph' pour aller faire un tour en famille avec mon fils sur la W800. Je les aime toutes !

Je roule avec une 1100 Zéphyr, une W800 et un Vmax, que des motos d'homme, rien à voir avec ces saloperies de japonaises
Fichier attaché :
ZephyrOliv a répondu au sujet : Nouvel essaie d'une moto

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Mai 2018 11:37 #191821 par LeMotardDu16
C'est bô ce que Brico nous dit........Il nous fait vivre ses sentiments. Je suis persuadé que c'est son coeur qui parle. Sans l'avoir chevauchée cette petite dernière, je suis conquis. Et ben quand je serais grand, et ben p't'être que j'en aurais une....! C'est linéaire, ça répond au millimètre, pas de trou à l'accélération, et ce qui ne gâche rien, p'tain quelle est belle. Mais aussi nos bonnes vieilles zeph, on les aimes, avec leurs belles et grosses qualités et leurs petits défauts, Alors on tourne en rond, comme le chat qui se mord la queue....M'enfin c'est ça le Zéphyr club, Des impressions, des sentiments, des réflexions.....et voilà......LMD16
LeMotardDu16 a répondu au sujet : Nouvel essaie d'une moto
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ZephyrOliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Mai 2018 18:06 #191840 par LeMotardDu16
Euh texte précédant : Lire qu'elle est belle au lieu de quelle est belle...pieddenez
LeMotardDu16 a répondu au sujet : Nouvel essaie d'une moto

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Mai 2018 19:25 #191846 par LeMotardDu16
Euh précedent (faudrait pas vieillir) Lol
LeMotardDu16 a répondu au sujet : Nouvel essaie d'une moto

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.230 secondes

Vous n´êtes pas identifié(e).

Anniversaires

Jeazac dans 2 jours (51) , Yann.F dans 3 jours (40) , duch63 dans 4 jours (48) , guillaume.P dans 4 jours (32) , Laricq40 dans 4 jours (58)