[toutes] Généralités sur la carburation

Pour obtenir le rendement maxi, le mélange air/essence doit contenir 14,7 fois plus d'air que d'essence.

Avec un carburateur on contrôle plus ou moins la quantité d'essence admise d'ou l'intérêt de l'injection qui dose de manière très précise.
En compétition, avec les moteurs 2 temps de ma jeunesse, tout le jeu consistait à trouver la bonne taille de gicleurs en fonction de la température de l'air (ça change tout le temps), du taux d'humidité (idem), de l'altitude du circuit (plus c'est haut moins il y a de pression atmosphérique);

un vrai casse-tête avec comme résultats:

 

1)gicleurs trop gros : ça marche pas terrible

2) gicleurs pile poil, moteur à la limite du serrage : tu te retrouves avec un avion de chasse

3) gicleurs trop petits : dans un premier temps le moteur tourne comme une bombe mais ça se termine très rapidement par un serrage (lequel t'envoies bien souvent directement à l'hôpital; j'ai testé pour vous ...)

Tout ça pour dire que c'est un dosage pas flagrant et que sur les moteurs destinés à la route les constructeurs prennent l'option "j'envoie trop d'essence histoire de ne pas détruire le moteur en moins de 100 Km
Ce que je sais de ces histoires de prises d'air (et qui n'est pas parole d'évangile) :

- Quand tu accélères, tes boisseaux sont ouverts en grand, les gicleurs envoient tant qu'ils peuvent (et éventuellement une pompe de reprise gave un peu plus) donc tu envoies bcp d'essence. S’il y a une prise d'air, le % d'air en trop est peu significatif par rapport à la quantité d'essence. Je parle bien d'une prise d'air, pas d'un carburateur franchement déréglé.

- Quand tu décélères, les boisseaux sont en bas et les gicleurs "fermés", très peu d'essence passe, donc mélange pauvre. (sur certaines mob -CBX par exemple- ...A ce moment là une membrane se déplace pour fermer certaines arrivées d'air internes pour éviter de trop appauvrir).

Comme l'arrivée normale par les carburateurs ne peut pas se faire et que l'aspiration dans les pipes d'admission est importante, la moindre fissure dans les pipes provoque une arrivée d'air qui en pourcentage est très élevée vu que l'essence n'arrive pas. Donc mélange très pauvre d'où élévation du régime.

Et puis au bout de 1, 2, 3 secondes, quand le peu d'essence qui était encore dans les tubulures a fini de bruler, le régime moteur redescend.

Compte à rebours.

Rassemblement du Zephyr Club - Correze 2018

On parie que c'est le paradis ?