[750] Remettre en état la jauge essence

par CBX

Comme ma jauge donnait des indications très pessimistes, j'ai décidé d'aller voir de près la sonde cachée dans le réservoir. Enlevez la selle et les caches latéraux, videz le reservoir au maximum et enlevez le : débranchez les 2 durits arrivant au robinet, puis les deux qui sont du coté droit, le connecteur de la jauge et, éventuellement, celui du réchauffage carbu. Reste à enlever les deux BTR qui le tiennent à l'arrière. 

Mettez le réservoir à l'envers, de préférence posé sur un chiffon bien moelleux, et vous devinerez la sonde dissimulée sous un cache carré en plastique noir :  



Je suppose qu'en cas de fuite au niveau de la sonde, ce cache fait office de réceptacle/entonnoir et la durit évacue l'essence qui s'échappe vers l'arrière de la mob. Ça évite que l'essence ne coule sur le moteur. 
L'autre durit, connectée à l'arrière droit, est la mise à l'air libre du réservoir. 

En déclipsant ce cache vous accèderez aux quatre vis de fixation : 




Enlevez ces vis puis soulevez doucement pour extraire l'ensemble platine, bras, flotteur : 




Sur le coté de l'ensemble, un cache en aluminium qui empêche la limaille d'usure de la résistance et du curseur de se répandre dans le réservoir. 

Soulever avec une lame ou un petit tournevis les 4 petit ergots (en rouge) pour accéder à la résistance.





Un bête curseur, relié au flotteur, se déplace sur une résistance.
Un ressort pousse le curseur pour qu'il porte bien sur la résistance.



Si votre sonde ne fonctionne pas (et que vous avez bien sur vérifié le fusible) : 

Si l'ensemble est plein de dépôt ou de rouille : il suffit de nettoyer pour que le fonctionnement redevienne normal. 
NB : si vous n'utilisez pas votre motobylette pendant plus d'un mois, faites le
plein "raz la gueule" pour éviter l'apparition de rouille dans le réservoir. C'est particulièrement difficile et coûteux à traiter (sans parler des carbus 
qui se boucheront) donc autant éviter ce soucis. 

Vérifiez que le curseur mobile touche bien la résistance; si besoin tordez 
le à peine pour que le contact se fasse bien. 

Avec un ohmmètre d'un coté et la revue technique de l'autre, vérifiez la résistance. Si les tests sont négatifs, je crains qu'un changement de la sonde ne s'impose .... 

Selon la RMT ;
Lorsque le réservoir est plein (sonde en haut) la valeur doit être comprise entre 4 et 10 ohms.
Lorsque le réservoir est vide (sonde en bas) la valeur doit être comprise entre 90 et 100 ohms.

 

Si la résistance fonctionne correctement mais que rien ne s'affiche au tableau de bord, c'est peut être la célèbre coupure du fil dans le compte-tours; il éxiste un tuto qui traite ce ce problème. 

Sinon, il ne reste plus qu’à tout remonter en ayant prit soin de vérifier le bon état du joint.

Pendant qu'on y est, autant vérifier le robinet d'essence. Après ouverture, on accède au système de dépression avec ses membranes et joint torique interne :




L'autre partie du robinet, avec la portée de ce joint torique :



Dans la foulée, démontage du bouchon, histoire de tout nettoyer : 

La durit de mise à l'air (flèche jaune) débouche sur le coté gauche du 
goulot de remplissage : 



Tout étant ouvert, c'est le moment de vérifier soigneusement l'intérieur du réservoir pour voir si la rouille n'a pas commencé son travail de sape. 
Dans mon réservoir, pas un soupçon de rouille ou autre cochonnerie ...

Bon, ben plus qu'à remonter le tout et la sonde devrait me donner une information plus correcte.

Il m'a fallu deux petites heures en tout, et rien de compliqué.

Compte à rebours.

Rassemblement du Zephyr Club - Correze 2018

On parie que c'est le paradis ?